Les ateliers Faber et Mazlish, qu’est-ce que c’est ?

Les ateliers Faber et Mazlish, qu’est-ce que c’est ?

Les ateliers Faber et Mazlish, qu’est-ce que c’est ?

Après des mois de préparation, je lance cette année les ateliers Faber et Mazlish. À cette occasion, j’avais envie de vous parler plus en détail des outils qui ont changé ma vie de Maman.

J’adore les exemples pour expliquer les concepts ! En voici un qui vous aidera à saisir l’approche Faber et Mazlish. Notre enfant a laissé la bouteille de lait à l’extérieur et il a tourné. Nous sommes excédés car c’est déjà arrivé.

1er réaction : « Tu as encore laissé la bouteille traîner dehors ! C’est pas possible avec toi ! Tu es puni maintenant. Pour la peine, tu n’auras pas de télé pendant une semaine. » L’enfant entend et se dit à lui-même : "Je gâche tout, c'est pas possible avec moi, je suis incapable de prendre soin des choses... Je n’aurai pas de télé, c’est injuste." Dans cette situation, nous faisons croire à l'enfant qu'il fait partie du problème. Il n’a pas d'issue possible ni ne possibilité de réparer son erreur. Il ressent de l’injustice et de la colère, ce qui ne l’amène pas à coopérer.

2ème réaction : "Il y a un problème, je vois que la bouteille est en dehors du frigo et le lait a tourné. Cela m'agace parce que ce n'est pas la première fois. Nous devons la jeter. La prochaine fois, je suis sûre que tu es capable de trouver une solution pour penser à la remettre au frigo." L'enfant entend et se dit : "Zut le lait ! Cela pose problème de le laisser sur la table, je dois vite trouver une solution pour éviter de le gâcher (j'en suis CAPABLE, ma mère l'a dit)" De cette manière nous donnons à l'enfant l'occasion de prendre ses responsabilités, de se sentir capable de résoudre un problème, de se projeter vers l'avenir.

L’approche Faber et Mazlish permet de se questionner à chaque fois sur notre intention et le résultat obtenu en fonction des stratégies adoptées. On réalise vite ce qui est efficace et ce qui ne l’est pas ! On voit aussi qu’il ne s’agit pas ici de laxisme. Pas question de minimiser le problème à coup de « C’est pas grave mon chéri, maman va jeter le lait.» Mais attention, il ne s’agit pas ici de recette magique qui permettrait d’obtenir une obéissance aveugle. D’ailleurs, voici ce que les auteures nous disent dans leur livre « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent. »

On nous demande parfois : « Si j’utilise ces habiletés de façon appropriée, mes enfants vont-ils toujours réagir en conséquence ? » Nous espérons que non. Les enfants ne sont pas des robots. De plus, notre but n’est pas de présenter une série de technique de manipulation du comportement, capables d’entraîner une réaction automatique.

Notre but est de nous adresser à ce qu'il y a de meilleur chez nos enfants : leur intelligence, leur initiative, leur sens des responsabilités, leur sens de l'humour, leur capacité à être sensibles aux besoins des autres.

Nous voulons mettre fin aux discours qui blessent l'âme et recherchons un langage qui nourrit l'estime de soi."

Adele Faber, Elaine Mazlish, Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent

www.auxeditionsduphare.com

Adele et Elaine ont confiance dans le fait que nos enfants souhaitent vivre en harmonie avec nous ! Mais ces outils, sont-ils si faciles que ça à mettre en œuvre ? Ou est-ce de la théorie impossible à appliquer ?

Un message de confiance à tous les parents

Lorsque j’ai commencé à lire sur le sujet de l’éducation bienveillante, j’ai vite trouvé que le sujet tournait autour de notre propre histoire. Tous nos comportements de parents seraient dus à des automatismes ancrés par nos expériences passées et il n’y aurait AUCUN moyen d’y remédier sans guérir de nos blessures. Tous les outils d’éducation bienveillante pourraient être appris que cela ne pourrait pas s’intégrer en nous.

Entamer une thérapie semble vite la seule solution à tous nos maux. Effectivement, il est important de se questionner sur notre histoire et les situations qui sont plus difficiles à vivre pour nous. Mais, je ne crois pas que faire une thérapie soit la seule voie possible, comme si nous n'avions pas les ressources en nous et qu'il nous fallait forcément l'accompagnement d'un expert. Je suis d'ailleurs intimement convaincue que l'on peut transformer sa parentalité avant même de travailler sur son histoire. Pour moi, c'est un travail qui va de toute façon nous transformer.

C'est le message qu'Adele et Elaine veulent nous faire passer. Elles nous proposent de regarder vers l’avenir plutôt que le passé. Oui, notre histoire nous modèle et nous imprègne, mais ce n’est pas une fatalité et nous n’avons pas obligatoirement besoin d’une thérapie pour changer nos pratiques parentales ! Nous avons les ressources en nous pour trouver une meilleure façon de communiquer avec nos enfants.

Les outils des ateliers Faber et Mazlish sont faits pour donner aux parents de l’autonomie dans leur vie de tous les jours. Ici, pas besoin de se référer à un expert qui nous dira ce qui est le mieux pour notre enfant, alors qu’il ne le connaît même pas.

D’ailleurs, les animateurs et animatrices des ateliers doivent se garder de tout conseil. L’objectif des ateliers n’est pas de donner des recettes toutes faîtes à chaque situation. Ils ont pour objectif de transmettre une boîte à outils l’aidant à résoudre des situations bloquantes en s’y référant en toute autonomie.

Ateliers Faber et Mazlish dans le Morbihan

Prochaine session à Locoal-Mendon, à côté d'Auray, à partir du 19 septembre

La place du parent dans l’approche Faber et Mazlish

Dans toutes les approches d’éducation bienveillante, on retrouve beaucoup de similarités sur la façon d’accueillir les émotions de l’enfant, d’être à l’écoute de ses besoins. En revanche, il est difficile d’y voir la place de nos propres émotions. Que faire lorsque nous sommes en colère ? Comment faire respecter nos propres limites ?

Lorsqu’on écoute les théoriciens, on y entend : « c’est normal de craquer, essayer juste de le faire dans une pièce à côté. » Adele et Elaine nous proposent un autre discours. Notre colère a sa place tout comme celle de nos enfants. En leur exprimant de la bonne façon, nous leur enseignons le message que la colère n’est pas une mauvaise émotion que l’on doit garder pour soi. Bien au contraire, c’est elle la garante de notre intégrité et donc du respect de nos limites.

Je crois que cet aspect de l’approche est celui qui m’a le plus donné confiance dans ma capacité à tisser une relation sereine avec mes enfants.

Côté pratique, comment se déroulent les ateliers ?

Ces ateliers se déroulent en cycle de plusieurs séances. Il existe aujourd’hui 3 types d’ateliers :

  1. Parler pour que les enfants écoutent
  2. Parler pour que les enfants apprennent, plutôt destinés aux professionnels (enseignants, atsems, assistant maternel, …)
  3. Frères et sœurs sans rivalités

Les 6 ou 7 séances d’un cycle vont aborder différents thèmes et proposer des habiletés pouvant répondre aux situations correspondantes.

Par exemple, dans le cycle « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent » , on y apprend à accueillir les émotions, à susciter la coopération ou encore à favoriser l'autonomie et l'estime de soi.

Une séance contient un temps d’échange, un travail de prise de conscience de l’état actuel de la communication, des propositions d’outils pour changer cette situation et des exercices pratiques pour appliquer. Les participants sont invités à vivre les rôles du parent et de l’enfant à travers des jeux de rôles riches en émotions !

Ça vous motive ?

Les ateliers Faber et Mazlish proposent aux parents ou à tout adulte au contact d’enfants, d’apprendre des outils de communication. Ils nous aident à travailler sur le message que nous souhaitons transmettre, sur la façon de le transmettre et sur la façon dont il est transmis.

Si vous êtes dans le sud du Morbihan et que vous êtes intéressés, vous avez les détails de la prochaine session ici : ateliers faber-mazlish à Locoal-Mendon, près d'Auray et de Belz

Pour ceux qui sont trop loin, ne vous inquiétez pas. Il y a des animateurs.rices dans toute la France. Voici le lien vers la carte du réseau. Elle vous permettra de contacter la personne la plus proche.

Avant de vous engager dans un atelier, vous avez envie de lire d'abord les livres ? Je vous conseille fortement Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent ou sur le thème de la fratrie, frères et sœurs sans rivalité

Certains liens de mon site sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez les articles en passant par ces liens, une partie du prix me sera reversé sans rien changer pour vous. De cette façon, vous soutenez mon travail. Merci beaucoup !

Hélène

Renforcer les liens, Transformer sa parentalité

Peut-on imaginer une relation parent-enfant harmonieuse ? C'est ce en quoi je crois. Mais pour cela, il faut se retrousser les manches, car beaucoup de nos automatismes et schémas sont à déconstruire.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

♥ Mon coup de coeur enfants

    Une super BD belle et instructive pour petits et grands !

Ateliers Faber-Mazlish dans le Morbihan

♥ Mon coup de coeur jeux

    Un jeu de mistigri qui rend les conjugaisons ludiques

Pour plus de joie dans vos soirées

    3 astuces pour une routine du soir joyeuse

♥ Mon coup de coeur parents

    Film riche en information, très intéressant pour comprendre comment le cerveau se construit. Il nous aide à mieux connaître les besoins de nos enfants et donne pleins de bonnes idées à utiliser à la maison ou à l'école.

Articles récents

Tous droits réservés. Hélène Leray